Thierry Fumey : : Technologie
Photographie
images & technologie
filet 950

Virage sépia

Protocole et formules

Il faut une épreuve bien exposée et bien développée, assez soutenue, non voilée, suffisamment fixée et bien lavée, (si l'épreuve est déjà sèche, la faire tremper quelques minutes dans de l'eau avant de la virer).
Placer et agiter l'épreuve dans le bain de blanchiment jusqu'à ce que l'image ait disparu ou soit réduite à une teinte jaunâtre très faible, ce qui est réalisé en 4 à 5 minutes environ.
Laver jusqu'à disparition de la teinte jaune du bain de blanchiment.
Plonger l'épreuve dans le bain de sulfuration : l'image réapparait aussitôt et acquiert une teinte sépia dont le ton, chaud au début, ira en se refroidissant au fur et à mesure que l'on prolonge le bain de sulfuration.
Terminer par un lavage prolongé et efficace, surtout si l'on veut reglacer les épreuves par la suite. Les tons obtenus sont stables dans le temps.

Solution A

  • Ferricyanure de potassium ............ 100g
  • Bromure de potassium ............ 100g
  • Eau pour faire ............ 1000ml

Une proportion de 25g de bromure au lieu de 100g donnera des tons plus chauds.

Solution B

  • Monosulfure de sodium ............ 50g
  • Eau pour faire ............ 1000ml

Les solutions doivent être conservées à l'abri de la lumière en flacons bien bouchés. Une fois utilisées, ces solutions ne se conservent pas.
Les vapeurs d'hydrogène sulfuré dégagées par le bain de virage voilent le matériel sensible.
De nombreux facteurs influencent la tonalité de l'image, comme le papier, sa gradation, le révélateur, etc.